Les bourgeons de la femme 2 : la Périménopause

Les bourgeons de la femme 2 : la Périménopause

Isabelle a 45 ans. Depuis quelques semaines, elle ne reconnait plus son corps: elle se plaint de fatigue inhabituelle, de rétention d’eau, de maux de tête. Elle qui a toujours été un véritable métronome se retrouve avec des règles irrégulières.

Comme des millions d’autres femmes, Isabelle souffre d’un syndrome de périménopause, parfois appelée préménopause, qui correspond à la phase de transition extrêmement délicate dans la vie d’une femme qui, en plus de son lot de désagréments physiques, est porteur de difficultés psychiques difficiles à vivre. Cette phase, qui survient vers 47 ans en moyenne mais peut arriver beaucoup plus tôt (on parle alors de périménopause précoce), et peut durer entre 3 et 5 ans. Elle est caractérisée par une chute des concentrations de progestérone proportionnellement plus importante que celle des œstrogènes, ce qui entraîne une prolifération de la muqueuse utérine et un certain nombre d’effets secondaires typiques tels que:

  • Variation dans la durée des cycles
  • Variation dans l’abondance des règles
  • Prise de poids
  • Seins gonflés
  • Bouffées de chaleur
  • Sécheresse vaginale
  • Anxiété

Si vous vous reconnaissez dans les symptômes de cette liste, ou si vous avez des doutes, il est important de consulter un médecin.

Quelle différence entre la préménopause et la ménopause

Il est communément admis que la prériménopause est terminée lorsque de règles irrégulières, vous passez à l’absence totale de règles durant une période consécutive d’au moins douze mois. Vous n’avez par conséquent plus la possibilité de tomber enceinte et passez techniquement dans ce qu’on appelle scientifiquement la post-ménopause, soit la ménopause confirmée. Une femme en post-ménopause verra également son taux d’œstrogènes chuter, ce qui ajoutée à la chute de progestérones, peut avoir des conséquences sur les différents organes que ces hormones contrôlent, en particulier sur le système cardio-vasculaire et sur les os. D’autre part, les œstrogènes étant des anti-dépresseurs naturels, leur chute peut provoquer des changements d’humeur, des pertes de mémoire, la dépression et des troubles du sommeil.

Pour résumer voici les différents symptômes de la post-ménopause:

  • Augmentation des risques cardio-vasculaires
  • Augmentation des risques d’ostéoporose
  • Rétention d’eau, graisse qui s’installe au niveau du ventre, fesses et seins qui fondent
  • Bouffée de chaleur
  • Sécheresse vaginale
  • Peau moins souple et plus sèche
  • Troubles urinaires
  • Troubles de l’humeur
  • Carence en Zinc, Magnésium et vitamines B
  • Excès en Cuivre

Que prendre pour alléger les symptômes naturellement ?

Périménopause : Bourgeon de Pommier

Arbre sacré chez les Celtes, fruit défendu, le Pommier est en relation avec Vénus et les symboles d’amour, de sexualité, de sensualité, de désir. Pas étonnant qu’il ait une action positive sur la libido, mais aussi sur les hormones sexuelles. De la progestérone a été détectée dans la chaire et les pépins de pomme ce qui, en plus de son taux d’œstradiol, confère au bourgeon de pommier une belle action harmonisante du cycle menstruel. Le bourgeon de pommier possède également des effets harmonisant nerveux, anti-inflammatoires et anti-oxydants.

Référence

  • Traité de Gemmothérapie. La thérapie par les bourgeons Ed Amyris

Puede que te interese

Les bourgeons de la femme : contre les gênes urinaires

Les bourgeons de la femme : contre les gênes urinaires

De Herbalgem la santé par les bourgeons

Une cure detox : pour quoi, pour qui ?

Une cure detox : pour quoi, pour qui ?

De Herbalgem la santé par les bourgeons

Dejar un comentario