Soigner le syndrôme de l’intestin irritable au naturel

Soigner le syndrôme de l’intestin irritable au naturel
Les études scientifiques sont de plus en plus criantes: notre système digestif est le berceau de notre système immunitaire. Un transit perturbé doit donc être pris en considération comme le signe d’une instabilité qu’il est essentiel de rééquilibrer. Or, la prise de laxatifs permet de pallier à l’inconfort physique mais pas de régler le problème sous-jacent. Il apparaît que la gemmothérapie peut se révéler très efficace pour prendre l'intestin irritable à la racine.

Jusqu’à 2 kg de bactéries

Nos intestins sont un véritable écosystème qui renferme 10 fois plus de bactéries que les autres cellules du corps humain. Comme tout écosystème, son équilibre est fragile: laprise d’antibiotiques mais aussi le stress ou un choc émotionnel peuvent fortement le perturber, l’empêchant d’agir dans ses fonctions pourtant vitales pour notre organisme.

Chiens de garde de notre immunité

Cellules les plus internes de l'intestin grêle qui réduisent les molécules ingérées et digérées par l'estomac en nutriments, les entérocytes forment une barrière qui assure le transit sélectif des nutriments et la réabsorption des micronutriments.

Leur bordure en brosse permet de multiplier jusqu’à 30x la surface de l’intestin, ce qui revient à 100 m2 et par conséquent de multiplier les échanges. Ce sont eux qui sécrètent entre autres le fameux lactase qui permet de digérer le lactose.

Si ces cellules sont infectées, cela peut occasionner une mauvaise absorption des nutriments provoquant diarrhées et carences alimentaires.

La flore intestinale: le garant de notre santé

La flore intestinale, soit l'ensemble des micro-organismes qui se trouvent dans le tube digestif, joue également un rôle essentiel: elle permet notamment de dissoudre la membrane des virus et bactéries, de neutraliser les substances toxiques et les métaux lourds.

Allergie? Fatigue? Carences? Inflammations?

Les du syndrome de l'intestin irritable peuvent être beaucoup plus nombreuses et pernicieuses qu'il n'y parait. Au-delà de douleurs abdominales, de ballonnements, de constipation ou de diarrhée, un syndrome qui n'est pas soigné à temps peu générer des inflammations et de grandes carences alimentaires, entraînant des intolérances. Le stress, une alimentation déséquilibrée, trop de sucres ou d’alcool, d’antibiotiques et bien d’autres facteurs courants peuvent, à force de pression, empêcher votre intestin de jouer son rôle de rempart, ouvrant la porte à toute une série de maux et d’infections qui, a leur tour, peuvent affecter d’autres organes. En Occident, le pourcentage de la population souffrant d’une hyperperméabilité intestinale est croissant et important. Voilà pourquoi il est élémentaire de tenir compte de l’intestin, y compris pour des maux qui semblent loin d’y être attachés.

Intestin irritable : rétablir d’urgence l’équilibre

Pour commencer, une cure de L-Glutamine permet de redonner vigueur aux entérocytes. En complément, une cure de macérat de bourgeons glycériné à base de jeunes feuilles de romarin, de jeunes pousses de sapin pectiné, de bourgeons de figuier, de rhizomes d'acore odorants de curcuma et de galanga et teinture-mère de Propolis, permettra de restaurer la barrière intestinale et de protéger la muqueuse tout en renforçant le système immunitaire et la digestion.

Alimentation

En parallèle, il est essentiel de suivre un régime alimentaire plus strict, le temps de la cure seulement, afin d’aider votre intestin à retrouver ses forces en suivant quelques règles de base:

  • Evitez l’alcool, le café, le thé et tous les aliments sucrés (y compris le chocolat noir)
  • Evitez les aliments gras – préférez les viandes maigres, le poisson, le fromage à pâte dure
  • Privilégiez les fibres solubles type avoine, quinoa – évitez le blé, l’épeautre
  • Evitez les légumes qui fermentent du type brocolis, choux, navets
  • Evitez les crudités, les légumineuses et les oléagineux (excellents pour la santé en temps normal!)
  • Préférez les épices aux fines herbes
  • Mangez à heures fixes et régulièrement, en petites quantités et en mâchant posément, dans un endroit calme où vous êtes assis

Nous vous conseillons bien évidemment d’en parler à votre thérapeute qui pourra mettre le doigt plus précisément sur vos intolérances mais souhaitions rendre hommage à celui qu’on appelle le 2e cerveau, la place fascinante qui lui revient dans l’équilibre de notre organisme.

Puede que te interese

Le cassis : anti-inflammatoire, antiallergique, et antioxydant

El grosellero negro: antiinflamatorio, antialérgico y antioxidante

De Herbalgem la santé par les bourgeons

Dejar un comentario